Attention, contenu potentiellement expiré! Le contenu de ce site Web date de 2010 et est basé sur une réalité probablement différente pour les personnes interviewées.

Jay Salvat utilise ça.

Utilise.ca est un regroupement de mini-entrevues avec des geeks francophones qui nous partagent les outils qu’ils utilisent au quotidien pour accomplir leur travail.


Jay Salvat

Jay Salvat

Développeur Web Senior

Qui êtes-vous et que faites-vous dans la vie?

Je suis Jay Salvat, j’ai 36 ans et vis sur la Côte d’Azur. Je travaille sur Sophia Antipolis qu’on aime ici comparer à la Silicone Valley Française. J’oeuvre depuis 6 ans en tant que Senior Lead developer dans une société de GSM embarqué proposant également des services sur mesure sur internet à ses clients. Je passe mes journées à réaliser des interfaces, intranet, extranet et webservices utilisés par de grands-comptes français tels qu’Orange, Axa, Konica Minolta, Renault.

Après ma famille, le peu de temps libre qui me reste est consacré à quelques projets open-source tels que markItUp! et SundayMorning.

Quand le temps me le permet, j’essaye de partager quelques idées sur un modeste blog... ainsi que beaucoup de banalités sur Twitter.

Qu’utilisez-vous comme matériel?

Mon univers est scindé en deux sphères distinctes : Professionnelle et projets personnels.

Professionnellement je suis amené à travailler sur Windows. Après avoir travaillé des années avec un vieux PC 1Go de Ram sous Windows XP, je suis depuis peu aux commandes d’un PC Dell Intel Core i7, 8Go de Ram sous Windows 7, avec deux écrans 20 pouces.

La principale raison du changement tardif de configuration était la présence de Windows Vista pré-installés sur toute nouvelle machine achetée ces dernières années. Windows 7 est maintenant parfaitement acceptable.

A titre personnel, je travaille sur un MacBook Pro 2,5 GHz Intel Core 2 Duo 17 pouces armé de 4Go de Ram. J’utilise ce portable où bon me semble selon mon humeur, sans bureau ni aucun écran ni souris additionnels.

Je ne suis pas de ces intégristes d’Apple, pourtant, si j’avais le choix je ne travaillerais plus que sur cette plateforme, bien plus intuitive et adaptée au développement web.

Un iPod Touch 64Go ne me quitte jamais. Je ne dors plus depuis l’annonce de l’iPad, selon moi le chainon manquant entre l’iPhone/iPod et l’ordinateur portable.

Je hais les téléphones et n’utilise qu’un ancien Samsung lourd comme une brique. Un comble pour professionnel du GSM. Non, je n’ai pas d’iPhone.

Qu’utilisez-vous comme logiciels?

Sur Mac, TextMate, boosté de quelques bundles personnalisés, m’emplit de bonheur. J’attends avec impatience la version 2. Plus élégant, Coda m’a souvent tenté mais finalement, que m’apporterait-il de plus. Convaincu des qualités de vim, je suis tout simplement trop paresseux pour m’y mettre vraiment.

Après avoir essayé tous les IDE de la terre, je n’ai toujours rien trouvé de séduisant sur PC. Les tentatives de cloner TextMate sur PC ne sont pas concluantes. Impliqué dans internet depuis plus dix ans, j’utilise encore aujourd’hui une vieille version 8 de Dreamweaver utilisé en mode code exclusivement. Overkill, but it gets the job done.

Pour le design, Fireworks répond à la quasi-totalité de mes besoins de conception rapide d’interfaces. Photoshop fait le reste.

Côté développement mes travaux tournent sur serveur LAMP. J’ai joué avec les principaux Frameworks PHP du moment pour finalement tomber amoureux trop tardivement de Symfony.

Après quelques années de Subversion, Git veille à présent sur mes précieuses applications.

Safari est mon navigateur par défaut sur Mac. Firefox n’est installé que pour l’utilisation de Firebug. En revanche, je n’utilise que Firefox sur PC sans aucune extension, je ne suis pas joueur.

L’unique outil dont vous ne pourriez absolument vous passer, et pourquoi?

Travaillant en différents lieux et sur plusieurs postes et plateformes, Dropbox m’est devenu indispensable pour partager mes fichiers entre plusieurs machines de manières fluides.

Dans le même esprit Evernote me permet de partager des notes et portions de code où que je sois.